3.9 C
Montréal

Si le cinéma a un point commun avec le timbre, c'est sa capacité à envoyer des messages avec des images.

Antonio Banderas

Autant mon dernier projet était local, alphabétique et photographique, celui-ci est mondial, extrême, littéraire et cinématographique.

Mon projet est articulé autour du concept de poste restante (indication portée sur un courrier pour indiquer qu’il doit être conservé dans un bureau de poste jusqu’à ce que son destinataire vienne l’y retirer). Évidement, personne n’ira chercher l’enveloppe et elle retournera au bout de quelques jours à son envoyeur (moi-même). J’aime imaginer le voyage aller et retour de ces enveloppes transportant une feuille de papier vierge, en camion, en avion, en bateau. Les dizaines de mains anonymes qui participent à ce projet inutile.

J’ai toujours la même procédure, après avoir repéré la personne a qui envoyer ma lettre, le bureau de poste sur Internet, préparer l’enveloppe, recto l’adresse d’envoi, au verso, mon contact pour le retour. Puis je note dans une ligne de tableur l’envoi avec son kilométrage aller et aller/retour et surtout la date d’envoi, et une cellule pour pouvoir calculer le temps mis pour faire l’aller et le retour. Je positionne aussi le point géographique sur une carte Google Maps pour avoir une vision générale de mon projet.

Je pars envoyer l’enveloppe au bureau de poste (le tampon est plus beau) ou au bout de ma rue, en ouvrant le couvercle de la boite postale qui est joliment taguée, je vérifie les deux adresses, celle de la destinataire me fait rêver. Une fois le couvercle fermé je vérifie que l’enveloppe a glissée vers le sac que le postier ira chercher dans quelques heures.

J’ai commencé avec la géographie et les lieux mythiques, les bureaux de poste les plus petits des USA ou d’autres pays. Puis je me suis bifurqué avec le littéraire et le cinéma, écrire à Lisbeth Salander à Stockholm, Harry Callahan ou Frank Bullitt à San Francisco, Thomas Crown à Boston, mais aussi à Hong Kong pour les Matricule 223 & Matricule 663 (Chungking Express) film de Wong Kar-wai. Essayer de communiquer avec Jacques Brel et ces célèbres villes : Vierzon, Vesoul, Honfleur, Hambourg, Paris et Anvers. Et ainsi de suite.

J’aime aussi envoyer le même jours une enveloppe a chaque protagonistes d’une guerre, passée, présente ou avenir, comme l’Iran et l’Irak, L’Arménie et Azerbaïdjan, l’Ukraine et la Russie (Poste Canada n’achemine plus de courriel en Russie).

Envoi 58 • Retour 21 • % de réussite 36,21